Archive for avril, 2012

En lisant Jacques Darras

Avr 10 2012 Published by under notes de lecture

Position du poème

il est assis
il a les genoux pliés
il voit le monde
il voit des fleurs de trèfle blanches
il voit un toit de tuiles rouges
il voit un carré de ciel gris
il ne voit pas le monde
il est le monde à lui tout seul
il peut changer de place
il peut se lever
il pourrait s’éloigner de sa table
il irait dans la cuisine
parmi les couteaux métalliques
parmi les fourchettes acérées
parmi les casseroles bouillantes
il se couperait une tranche de monde
il mordrait dans le monde à belles dents
ici il voit le monde avec les doigts
il compte le monde sur un clavier
il écrit une partition
la partition s’appelle le monde
c’est une partition en sol mineur
en ciel majeur en tuiles diésées
en trèfle blanc
en genoux pliés
les touches du clavier sont noires
ne touchez [ suite ]

Commentaires fermés sur En lisant Jacques Darras

En lisant Dominique Fourcade

Avr 10 2012 Published by under notes de lecture

Premier poème Fang Yi

Le  ciel  pas  d’angle  je  n’étais  pas  en  alerte  je  n’ai  à aucun  moment  buté  contre  rien  je  pense  avoir  glissé sur  la  terre  sans  que  quelque  chose  se  soit  dérobé  ou a-t-elle  défailli  la  ligne  d’air  qui  me  portait  s’est-elle dérobée  faute  que  je  l’aie  assez  clairement  aimée  le  ciel je  ne  m’attendais  pas  qu’il  fût  vert  je  n’avais  pas  songé qu’il  brûlât  quand  j’y  ai  été  propulsé  ni  qu’il  fallût  dire si  c’était  la  terre  ou  le  ciel  puisqu’elle  c’est  lui  d’où  cascade  sans  parole  ce  voile  de  rose  quand  je  reviendrai  et même  si  je  ne  reviens  pas  je  lui  manifesterai  mon amour  en  repassant  à  travers  elle  masse [ suite ]

Commentaires fermés sur En lisant Dominique Fourcade

En lisant Roland Giguère

Avr 09 2012 Published by under notes de lecture

Je ne vous suis plus
je ne vous suis plus dévoué
je ne vous suis plus fidèle
j’erre à ma guise enfin
hors des senders bénis
j’erre aux confins de ma vie
j’aime aussi
comme je n’ai jamais aimé
la ligne courbe du desdn
le silence des puits
j’erre
malgré tout ce que je dis
entre le début et la fin
entre vos mains tendues
et vos yeux qui se ferment
sous le poids de minuit
j’erre
parmi mes oiseaux favoris
les herbes fines qui se lèvent
au jour dit
j’erre
parmi les pauvres ormes
et les pins dégarnis
sans voir le sapin qui jaunit
j’erre parmi mes amis les meilleurs
que pourtant je dens pour vigies
mais j’erre
j’erre toujours entre vos dires
[ suite ]

Commentaires fermés sur En lisant Roland Giguère

En lisant Raymond Bock

Avr 09 2012 Published by under notes de lecture

Tu pourrais faire les cent pas pendant cent ans, tu ne t’emmerderais pas autant que je me suis emmerdé dans cette prairie tamisée par des océans d’un autre âge, moulue par des tonnes de glaciers battant lentement en retraite, arpentée par le désordre nomade de bons génies et de meilleurs guerriers encore, ratissée par les moissonneuses à l’allée, au retour, dans la poussière des ossements de bisons. Tu pourrais prétendre que je t’ai abandonnée par surprise en te laissant à ton voyage, que ton trajet a été agréable, ton séjour parfait. Mensonge. Nous sommes libérés, maintenant. Tu peux étudier le droit, devenir pâtissière, t’entraîner au curling, rester là d’où je suis revenu pour y perpétuer ton grand oeuvre, moi je resterai ici et il continuera à neiger.

Raymond Bock, Atavismes, Le Quartanier, 2011, p. 40 [ suite ]

Commentaires fermés sur En lisant Raymond Bock