octobre 9, 2012 Off

.59

By in défi écriture

Au pas de la porte, il avait découvert une grande étendue de neige. Tellement de blanc qu’on n’y voyait plus rien. Tellement vaste que les limites avaient disparu. Il n’y avait plus rien à scruter, plus rien à contempler. Ce n’était que du vide.

Tout avait un éclat et goût et de métal. Le tranchant du paysage résonnait jusqu’au fond du corps. La douleur se manifestait d’abord au sommet de la tête, et descendait méthodiquement sans omettre une seule partie. Les épaules irradiées. Dans le coeur une pierre qui cloue au sol. Le ventre, un mélange d’intestins noués et tordus. Dans les genoux une fatigue de milliers d’années.

La grande étendue de neige n’évoquait aucun calme. Un grand gaspillage. Une promesse non tenue. On lui avait dérobé le repos, et il observait cet immense gâchis avec une moue de dédain.

******

Défi d’écriture: écrire le plus souvent possible, en s’inspirant de ces thèmes. Inspiration, dis-je: donc s’amuser, divaguer, et surtout, ne pas profiter de l’exercice pour se taper une petite de psychanalyse en douce.

Comments are closed.