Archive for the ‘défi écriture’ Category

janvier 3, 2013 Off

Défi-écriture : bilan

By in défi écriture

Nous sommes en janvier 2012. Autour de moi, plusieurs avaient décidé de documenter l’année 2013 en prenant et publiant sur les réseaux sociaux une photo par jour. La discipline nécessaire à ce type d’exercice me plaisait. Mais il me semblait qu’il y avait déjà trop d’images. Je me disais qu’à tout prendre en photo, on allait oublier de regarder. J’ai alors pensé à un défi-écriture. Écrire à tous les jours me semblait illusoire : ainsi, je me suis plutôt fixée comme objectif d’écrire « le plus souvent possible ». Maintenant qu’une année s’est écoulée depuis le début de ce défi-écriture, il me semble important de faire le bilan de cet exercice littéraire.

Tout d’abord, quelques chiffres. Je voulais écrire “le plus souvent possible” : j’ai publié 59 billets, soit en moyenne un peu plus d’un billet par semaine.  Sur l’ensemble de l’année, mes billets auront été vus 1 819 fois. En moyenne, [ suite ]

Tags:

octobre 9, 2012 Off

.59

By in défi écriture

Au pas de la porte, il avait découvert une grande étendue de neige. Tellement de blanc qu’on n’y voyait plus rien. Tellement vaste que les limites avaient disparu. Il n’y avait plus rien à scruter, plus rien à contempler. Ce n’était que du vide.

Tout avait un éclat et goût et de métal. Le tranchant du paysage résonnait jusqu’au fond du corps. La douleur se manifestait d’abord au sommet de la tête, et descendait méthodiquement sans omettre une seule partie. Les épaules irradiées. Dans le coeur une pierre qui cloue au sol. Le ventre, un mélange d’intestins noués et tordus. Dans les genoux une fatigue de milliers d’années.

La grande étendue de neige n’évoquait aucun calme. Un grand gaspillage. Une promesse non tenue. On lui avait dérobé le repos, et il observait cet immense gâchis avec une moue de dédain.

******

Défi d’écriture: écrire le plus souvent possible, en [ suite ]

juillet 3, 2012 Off

.58

By in défi écriture

À cette époque, elle se couchait à tous les soirs la gorge serrée et au ventre, une angoisse dévorante. Sa vie ne ressemblait à rien, et ce rien était tellement envahissant qu’elle était en train de s’y noyer. Elle sortait alors d’un divorce long et pénible. Ses enfants avaient manifestement pris le parti de son ancien mari et ne donnaient jamais de nouvelles.

Sa peur suintait de partout. La nuit, elle rêvait que pendant son sommeil les meubles changeaient de place dans sa maison. Ils n’étaient pas saccagés ou ne finissaient pas en feu de joie dans le jardin – ils étaient simplement déplacés. Proprement. Sans désordre. Ainsi, la table à café marron prenait-elle la place de la grande bibliothèque, et vice-versa. Le piano droit se retrouvait dans le sous-sol et le vieux canapé-lit dans la salle à manger. Une nuit, elle rêva que tous les meubles du salon avaient changé de sens et faisaient face aux murs. Du centre de [ suite ]

Tags:

juillet 2, 2012 Off

.57

By in défi écriture

Les hommes mariés trompent leurs femmes. C’est un fait. Elle avait couché avec assez d’hommes mariés pour le savoir.

Ils étaient connus. Ils avaient du pouvoir. Ils avaient des secrétaires et des horaires chargés. Et pourtant, ils étaient si faibles qu’ils prenaient ce risque immense de  gâcher tout ceci en couchant avec des filles moins importantes mais plus intelligentes qu’eux. Ils étaient amoureux et offraient tant d’eux-mêmes. Ils n’avaient aucune conscience de leur manque de discrétion flagrant. Ils marchaient sur une corde raide. Ils jouaient constamment avec le feu. Au moindre refus, ils accouraient, frappaient à sa porte et l’embrassaient à pleine bouche. Désinvoltes, ils sautaient des réunions importantes ou annulaient des soupers avec leurs femmes pour rester dans son lit. Ils laissaient leurs téléphones portables sur sa table de chevet. Ils buvaient un scotch en plein milieu de l’après-midi. Ils [ suite ]

Tags:

juin 30, 2012 Off

.56

By in défi écriture

Il y a 10 ans, leurs fils unique Laurent partit un après-midi faire du vélo. Il ne revint jamais. On ne sut pas ce qu’il était arrivé. On supposa que Laurent avait été kidnappé. On supposa qu’il avait été tué. La seule chose qui était certaine, c’est qu’il ne rentra pas à la maison ce jour-là, ni aucun autre jour.

Les parents de Laurent déjouèrent les statistiques et ne se séparèrent pas. Après des années d’apathie et de rage, la colère finit par tomber un peu. La vie reprit son cours. Ils eurent même un autre enfant, la petite Sarah. La femme se rappellerait toujours que lors de la conception de Sarah, elle avait la tête ailleurs, regardant le plafond et réfléchissant à son emploi du temps pour le reste de la semaine. Ce n’était pas la première fois qu’elle était distraite dans un tel moment, et ce ne serait certainement pas la dernière non plus. Mais toujours elle se sentirait coupable quand sa fille lui [ suite ]

Tags:

juin 28, 2012 Off

.55

By in défi écriture

Du plus loin qu’il ne se souvienne, il avait été l’aventureux, celui qui court au-delà des glaciers, humant les délices du temps, ne se baignant jamais plus d’une fois dans le même lac et redoutant l’amour des hommes. Immobile et végétal, à la croisée des chemins, il rêvait aux premiers temps des choses. Sa seule et unique philosophie était celle de l’engourdissement. Il explorait les méandres de la douceur extrême et pourchassait la pureté du ciel.

Un matin il leva les yeux sur une plaine inondée. La honte l’envahit.

Il ne pouvait rêver indéfiniment d’ennui, fantasmer sur l’exil et se méprendre aussi violemment sur la liberté.

******

Défi d’écriture: écrire le plus souvent possible, en s’inspirant de ces thèmes. Inspiration, dis-je: donc s’amuser, divaguer, [ suite ]

Tags:

juin 26, 2012 Off

.54

By in défi écriture

Il portait en guise d’auréole un petit nuage noir en haut de la tête. Des déchirures gigantesques, des cratères béants, des questions qui allaient toujours rester sans réponse. Il portait en lui une incompréhension totale de ce qu’il voyait à la télévision et un étonnent à chaque fois renouvelé devant les équations à deux variables.

Les mots lui étaient étrangers, ou résonnaient en lui sans ne laisser aucune trace. Longtemps on lui avait appris à ignorer les choses simples, en le convaincant que les écoles et même les supermarchés n’étaient pas des endroits pour des gens comme lui. On lui avait appris à se méfier, à tourner le dos et à hausser les épaules.

Personne ne se doutait pour l’abandon, les visites de l’oncle et puis du beau-père, les ongles de sa mère, le rouge sur la bouche de sa soeur, l’argent vite et mal gagné. Personne ne se doutait qu’il en connaissant autant sur les granges, les greniers, puis ensuite les [ suite ]

Tags:

juin 23, 2012 Off

.53

By in défi écriture

Dans sa vie, il y avait souvent eu des arrêts sur image. Des anges qui passent et des oiseaux qui suspendent leur vol.

La rue brûle sous ses pieds. La ville est lumineuse et minérale. Le regard ne perçoit plus que ce qui est parfait. Il n’y a plus de couleurs fades, les angles sont aiguisés et chaque chose est à sa place.

Un instant béni. Un enveloppement. Une accalmie dorée. Il suffoque quelques instants, ravalant ce surplus de tout, surpris, pris à la gorge par ce qui tombait finalement sous le sens. Il n’avait pas besoin de revenir. Rien ne l’obligeait à retourner là d’où il venait. Rien et encore moins personne ne l’y attendait. Le combat auquel aucun spectateur n’avait jamais été convié pouvait s’arrêter ici, aux marches du palais, au détour d’une petite rue, entre deux théâtres ou près du canal ombragé.

Il y aurait toujours assez de vin pour poursuivre. Il trouverait partout où le [ suite ]

Tags:

avril 24, 2012 Off

.52

By in défi écriture

C’était une femme qui s’ennuyait et elle ne couchait donc qu’avec des hommes mariés. C’était plus drôle. Stupéfiant, combien les hommes mariés trompaient aussi facilement leurs épouses. « Celui-ci, flanchera-t-il? » se demandait-elle souvent avec défi. Rares étaient ceux qui résistaient à ses avances somme toute assez molles. Rares étaient ceux qui se refusaient, et la plupart n’hésitaient que quelques fractions de secondes. C’était d’une facilité déconcertante. Et horrifiant. Quand elle pensait à ces hommes, elle ne voyait que des gueules béantes et rouges. Le sang et le désir se confondaient en eux. Elles pensaient parfois à ses amies mariées. Savaient-elles que la bague au doigt ne représentait en aucun cas une garantie? Étaient-elles consciente de la désinvolture de leurs époux? Savaient-elles que leurs maris baisaient autant qu’ils en avaient envie, qu’on leur demande de payer [ suite ]

Tags:

avril 24, 2012 Off

.51

By in défi écriture

Ils étaient ce jour-là à Hiroshima. Elle avec apporté un guide de voyage qu’elle feuilletait constamment et dont elle lui lisait de larges extraits alors qu’ils visitaient la ville. Elle acheta aussi de nombreuses cartes postales. Ce soir-là, ils se couchèrent tôt. Mais il ne réussit pas à s’endormir.

C’était une erreur de venir ici, se disait-il. Ou peut-être pas, finalement. Pas une seule fois ils ne s’étaient disputés. Il n’avait senti aucune tension. Après des années de combat, cette trêve avait été apaisante. Il remarquait soudainement que tout avait en effet été si léger et si facile depuis le début de ce voyage. Mais que valait un couple qui se déchire constamment, sauf en voyage? Que signifie que deux êtres ne puissent s’entendre parfaitement que dans des zones d’exception, hors du quotidien et seulement deux à trois semaines par année? Le contraste était trop frappant pour qu’il [ suite ]

Tags: